Forme mentale & physique Trouver le bon Mindset

Il est déjà trop tard ?

Je ne sais pas pour vous, mais le temps qui passe est une véritable obsession chez moi. Au fil des années, j’ai développé une aversion pour la perte de mon temps, et celui des autres. J’ai du mal à supporter de voir quelqu’un gâcher de précieuses minutes de sa vie et par la même occasion son potentiel. Cela m’a rendu et me rend toujours très triste. Prendre la décision de réussir sa vie peut être faite à tous moments, même si on se sent parfois dépassés.

J’ai envie d’échanger aujourd’hui avec vous autour de ce rapport au temps qui a évolué pour moi au fil des âges. La pression folle que l’on subit, alors qu’on avance à notre rythme dans la vie d’adulte, peut rapidement laisser place à la panique. La façon dont on gère cette pression, que l’on s’inflige parfois soi-même en plus de celle des autres, est un élément clé pour ramener de la sérénité dans son quotidien. J’aimerais partager avec vous quelques idées qui m’ont permis de relativiser et de prendre conscience que notre conception du temps dépend beaucoup de nous.

Dis-moi comment tu occupes ton temps et je te dirais qui tu es

Que faites-vous de votre temps ? Avez-vous l’impression d’en faire bon usage ? Faites-vous au quotidien des choses que vous aimez? Ou bien 99% de votre temps est associé à des tâches dont vous n’avez en réalité que faire mais que vous faites par obligation. Pour ma part, je sais qu’une grande partie de la panique associée au temps qui défile venait de la manière dont je passais mon temps. Souvent occupée à donner de mon temps pour les autres, pour n’en accorder que trop peu à moi-même, j’ai réalisé à quel point réaliser pour soi une simple tâche qu’on aime au quotidien peut changer la donne. Ne laissez pas la frustration envahir vos journées, si vous avez besoin de 10, 20 ou 30 minutes par jour pour dessiner, écrire, ou courir, parce que cela vous fait du bien, faites-le.

 Stop les comparaisons

On pense souvent que se comparer aux autres est un excellent baromètre pour savoir où nous en sommes dans notre vie, et si nous sommes en train de passer à côté, ou non. Se comparer aux autres, c’est perdre de vue l’objectif principal qui est de vous concentrer sur votre propre avancement. Pour qui faites-vous tous ces efforts, pour les autres ou pour vous-même? Qui vous a permis d’en arriver là où vous êtes aujourd’hui, quel que soit votre statut actuel : les autres, ou vous? Sachez que pendant que vous vous comparez, les autres, eux, continuent d’avancer. Au final, tout cela n’apporte rien de bon à part de la frustration.

Prenez les responsabilités de votre vie

Cette idée est sans doute celle qui m’a le plus aidé à relativiser. Plus encore, je pense qu’elle permet de voir les autres comme une source d’inspiration au quotidien plutôt qu’une source de comparaison. Vous êtes le seul responsable de votre vie, et cela dans tous ses aspects : financiers, amoureux, social, professionnel… Je sais que certaines choses sont hors de notre contrôle, tel que le fait de naître dans une famille en difficultés financières par exemple. Mais tous les efforts que vous mettez dans votre vie, pour vous en sortir, relève de votre seule responsabilité. La manière dont vous entretenez vos relations, dépend uniquement de vous. Il est de votre responsabilité de transformer vos atouts en richesse personnelle.

Vous passerez ainsi votre temps à créer de la valeur, pour vous et pour les autres, tout en ne vivant pas dans la frustration de vous dire que vous ne faites rien de votre vie. Le temps qui passe, mal exploité, peut-être source de tristesse et de regrets, c’est pour cela que j’aimerais vous encourager aujourd’hui à en tirer le maximum. Profitons de ce merveilleux cadeau qui nous est accordé de créer au jour le jour de nouvelles opportunités. Avec une telle philosophie, il n’est jamais trop tard…

 

 

Related Posts

No Comments

Leave a Reply