Forme mentale & physique Trouver le bon Mindset

Et si on arrêtait de poursuivre le bonheur?

En tapant la requête « trouver le bonheur » sur google, on compte 73 200 000 résultats. Je suis même tombée sur un article expliquant comment trouver le bonheur dans la vie en 17 étapes, rien que cela. Un autre promettant de nous divulguer tous les secrets pour enfin le trouver. Tous ces articles me fascinent mais en même temps me font m’interroger sur cette quête du bonheur. Doit-elle être si difficile?

Je me faisais la réflexion hier, alors que je cherchais à résoudre un problème. J’ai alors pensé que tout irait mieux dès que je l’aurais résolu. Mais d’ici là? Est-ce que je ne pouvais pas juste ressentir du bonheur? Cette pensée m’a tout de suite rappelé ce blog que je vous conseille fortement de découvrir, créé par Neil Pasricha et intitulé 1000 awesome things. L’idée, que j’avais trouvée brillante à l’époque, est déroutante de simplicité: chaque post évoque un plaisir anodin de la vie. Toutes ces petites choses qui rendent la vie si belle mais qui passent presque inaperçues. Elles nous font du bien sur le moment, puis on les oublie. Pour moi, les raisons pour lesquelles on devrait arrêter de poursuivre le bonheur sont assez simples:

Le bonheur n’est pas linéaire

Vous me direz ce que vous en pensez, mais je ne crois pas que le bonheur soit un état permanent. Une fois qu’on atteint ce qu’on estime être le bonheur à nos yeux, il y aura toujours une source possible de mécontentement. Aussi minime soit-elle. Parce que la vie elle-même est faite de hauts et de bas, tout simplement. Et quelque part, si on y réfléchit bien, même dans les moments difficiles, on peux trouver matière à ressentir du bonheur.

Le bonheur s’entretient

Ruminer des pensées négatives parce que vous n’avez pas encore atteint votre objectif, voilà ce qui peut vous empêcher d’être heureux. Être dans cette attente constante du moment où tout ira bien, vous fait moins apprécier l’instant présent. Et croyez-moi, j’ai une solide expérience en la matière.

Le bonheur se vit au pluriel

Je ne sais pas pour vous mais il m’est arrivé plus d’une fois de dire: « c’est le plus beau jour de ma vie ». Les moments de bonheur, voilà ce qu’il faut que nous apprenions à apprécier dès qu’ils se présentent. Et souvent, ils sont là juste sous nos yeux.

Être heureux, à mon sens, ne devrait pas être une quête difficile, douloureuse, et incessante. Plutôt que chercher par tous les moyens comment atteindre le bonheur, on peut déjà apprendre à le reconnaître. Et au lieu de l’attendre constamment, savoir l’attraper au vol. Et parfois, c’est bien tout ce qu’il nous reste, alors apprenons à le faire ici, et maintenant.

 

Related Posts

10 Comments

  • Reply
    Claire
    17 août 2018 at 12 h 34 min

    Hello,
    Tu as entièrement raison… le bonheur n’est pas permanent et puis c’est aussi très subjectif. J’ai toujours des amis qui ont tout mais continuent de se plaindre à la moindre contrariété, ils semblent malheureux alors qu’il suffit d’oublier le superflu..
    Merci pour ton article !
    Claire

    • Reply
      Hajalalayina
      17 août 2018 at 12 h 43 min

      Merci à toi Claire ! Un peu de gymnastique du bonheur ne fait de mal à personne ! Ça peut se pratiquer tous les jours 🙂 En parlant de gymnastique je vois que tu tiens un blog sur le yoga et ça m’intéresse beaucoup ! Je te suivrais de près !

  • Reply
    Thediaryofafrenchgirl
    19 août 2018 at 8 h 17 min

    Hello 🙂 Je suis totalement d’accord avec toi, le bonheur est de savoir déjà le reconnaître dans les choses simples, et même quand ça va mal, finalement se dire que la roue tourne (même si ce n’est pas évident)! Je suis très adepte des bonheurs simples et je m’en porte plutôt bien 🙂 x

    • Reply
      Hajalalayina
      19 août 2018 at 18 h 44 min

      Hello 🙂 Et tu as bien raison d’être adepte des bonheurs simples ! C’est quelque part vrai ce qu’on dit: « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir » ! Merci à toi pour ton commentaire ! Je vais aller découvrir ton blog !

  • Reply
    Alice
    19 août 2018 at 11 h 53 min

    Un jour, en voyage en Italie avec mon petit mari, nous sommes tombés sur une pancarte « Happiness is not a destination, it’s a way of life ». C’était il y a 4 ans, et on s’applique quotidiennement à être remarquer chaque instant heureux. On se rend alors compte qu’en effet, le bonheur n’est pas une quête, le bonheur est en soi, il suffit de cesser de vouloir toujours plus et apprendre à être heureux de petites choses.
    Merci pour ton très bel article !
    Alice

    • Reply
      Hajalalayina
      19 août 2018 at 18 h 42 min

      Hello Alice ! Merci pour ton joli message et de partager ici ton anecdote ! L’exercice de remarquer les instants heureux comme tu le dis peut paraître difficile au début, mais je pense que c’est une habitude à prendre qui devient naturelle avec le temps ! Merci à toi 🙂 Et je file découvrir ton blog voyage !

  • Reply
    Lydie Baffreau
    24 août 2018 at 12 h 34 min

    Le mot bonheur est en effet assez galvaudé, il veut tout dire et rien dire à la fois. Mais de tout temps, il passionne et on n’arrête pas de l’étudier et de s’y intéresser. Je m’y intéresse aussi depuis longtemps, j’en ai même fait mon métier car je suis happy thérapeute. Le bonheur se cultive c’est un effort de chaque instant et il se voit aussi dans les petites chose du quotidien que l’on arrive à même plus voir.
    L’essentiel est je crois de se sentir bien dans ses baskets en équilibre et en accord avec ses valeurs.
    Merci pour ton article 😉

    • Reply
      Hajalalayina
      24 août 2018 at 13 h 27 min

      Bonjour Lydie ! Merci beaucoup pour ton message ! C’est un beau métier que tu exerces 🙂 Oui je suis d’accord avec toi, l’essentiel c’est de se sentir en accord avec soi-même et ses valeurs ! Et pratiquer le bonheur c’est prendre le temps d’apprécier de petits moments simples !

  • Reply
    Joyful Dreams
    13 octobre 2018 at 20 h 19 min

    Je suis tout à fait d’accord ! Il faut apprendre à être heureux avec ce que l’on a, car c’est le début du bonheur 🙂 Après rien n’empêche de continuer à travailler pour avoir mieux, de faire en sorte d’améliorer sa vie et de vouloir plus. Mais avant tout, il faut se satisfaire du présent et pas attendre telle ou telle chose pour être heureux 🙂

    • Reply
      Hajalalayina
      14 octobre 2018 at 19 h 10 min

      L’être humain adore être dans l’attente ! C’est le podcast « Change ma vie », et plus précisément un épisode sur le fait d’attendre justement, qui m’a fait réaliser à quel point c’était une erreur dans laquelle on s’engouffre tous au moins une fois. Le moment présent c’est ce qu’il y a de plus reposant. Merci à toi pour ton commentaire !

    Leave a Reply