Forme mentale & physique Trouver le bon Mindset

Ce que j’ai appris de ma première course à pieds de 10km

Les amoureux de la course à pieds ou les sportifs de manière générale ont sans doute connus cette sensation provoquée par le dépassement de soi. Bien que chaque expérience soit propre à chacun. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler un peu de la mienne. C’est un moment particulier pour moi car je ne peux m’empêcher d’y repenser avec le sourire. Si jamais par hasard vous êtes un lecteur peu convaincu par les bienfaits du sport sur le mental alors j’espère que ce post vous fera un peu changer d’avis. Même en n’étant absolument pas une grande sportive, ma toute première course à pieds de 10km a participé à changer ma perception des choses.

Le contexte

Peu voire pas d’entraînement, beaucoup d’appréhension et la peur au ventre. On m’avait proposé de faire cette course sur un coup de tête, et je ne me sentais absolument pas capable d’un tel exploit. Et surtout, je ne comprenais pas vraiment l’intérêt de courir sans réelle compensation derrière. Et pourquoi ces courses réunissent-elles aussi autant de participants? De plus, un dimanche matin? Qui sont donc ces gens qui préfèrent courir plutôt que reprendre des forces après une semaine de travail? Toutes ces questions me fascinaient.

Leçon n°1: Transformer l’énergie négative en positif

Quelle que soit l’activité dans laquelle vous souhaitez vous lancer, vous risquez de tomber sur des personnes qui tenteront parfois malgré elles de vous décourager. En plus de la pression qu’on se met sur soi-même, l’énergie négative générée par d’autres peut vite devenir envahissante. Toutes les phrases que j’ai pu entendre affirmant que je manquais d’entrainement ou que cela serait difficile étaient très certainement correctes. Mais cela m’a fait prendre conscience que ces encouragements que je rêvais d’entendre devaient en réalité venir d’abord de moi. C’était ma course, mes efforts et mon propre défi après tout. Les croyances limitantes des autres sont une chose, mais celles qu’on s’impose ont un effet bien plus dévastateur. J’ai donc choisi de croire que j’en serais capable. Et que je donnerais tout simplement mon maximum, sans pression.

Leçon n°2: Entrer en compétition avec soi-même

Quand on se retrouve soudainement à courir entourée de milliers de personnes, on peut être tenté de comparer son rythme à celui des autres. La frustration de se voir dépassé, l’envie d’aller aussi vite que son voisin, ou la tentation d’adopter une cadence qui n’est pas la notre. Je suis passée au début par toutes ces phases, jusqu’à choisir l’option de ne me fier qu’à mon souffle et d’être à l’écoute de mon corps. Dans n’importe quel contexte, se comparer aux autres vous empêche de prendre connaissance de votre propre évolution.

Leçon n°3: Profiter du voyage même dans la difficulté

C’est assez étrange, ce mélange d’euphorie, de fatigue et de fierté qui nous envahit alors qu’on entre dans les moments difficiles d’une course. Les points de côté, les jambes qui ont du mal à suivre, et la vision qui s’affaiblit à cause de la chaleur: autant d’indicateurs qui nous poussent à abandonner. Et puis on décide d’ouvrir les yeux, de regarder autour de soi et de porter son attention sur les petits détails alentours. Le sourire d’un inconnu, la beauté des paysages, ou simplement ces voix qui t’encouragent. J’ai alors compris qu’il était possible de profiter du moment malgré la difficulté, en choisissant de rester dans l’instant présent.

Après cette course, bien que j’étais fière d’être allée jusqu’au bout, je n’étais pas certaine de vouloir recommencer. Et pourtant, je me surprend encore à me laisser tenter parfois par un autre défi. Ce qui est certain, c’est que je ne pensais pas en apprendre autant sur moi-même en quelques minutes de course. On réalise alors toutes nos ressources insoupçonnées, et la force qui se trouve en nous. Et vous, pratiquez-vous un sport en particulier? Je serais curieuse de savoir ce que celui-ci vous a apprit…

Related Posts

2 Comments

  • Reply
    Emeline
    4 septembre 2018 at 14 h 27 min

    J’ai repris le running ce matin et c’est exactement ce que j’ai ressenti ! Cette petite fierté à la fin et en même temps la fatigue que l’on ne veux plus ressentir Bravo pour cette belle course Une audace de plus qui te rend vivante 😉

    • Reply
      Hajalalayina
      4 septembre 2018 at 14 h 37 min

      Hello Emeline,
      Bravo pour ta reprise du running ! Oui c’est assez particulier comme sensation ! Parfois on se surprend à sourire en même temps 🙂 Comme il fait moins chaud je pense que les runners vont tous être de retour 😀

    Leave a Reply