Mon aventure entrepreneuriale Se lancer

Les leçons apprises grâce aux projets que j’ai raté

Pour commencer, je pense sincèrement que rien de ce que je dirais dans cet article vous sera totalement inconnu. Il s’agira tout simplement de ma propre expérience et de mon point de vue. Je ne sais pas s’il existe des « erreurs-types » quand on se lance dans un projet, mais il y a des choses qui reviennent assez souvent.

Comme vous peut-être, j’ai moi aussi abandonné ou échoué quelques projets. Certains ont réussi à être lancé sur les rails, d’autres n’ont jamais vu le jour. Mais s’il y a une toute première leçon que j’ai apprise au fil de mes projets, c’est qu’il faut encaisser quelques défaites pour grandir et apprendre. Et ça signifie que parfois, il faut savoir se lancer sans filets ou du moins avec très peu de sécurité. Mais le principal, est de s’être lancé.

Mais s’il y a une toute première leçon que j’ai apprise au fil de mes projets, c’est qu’il faut encaisser quelques défaites pour grandir et apprendre.

Répondre aux questions basiques

Cela vous est-il déjà arrivé de foncer tête baissée dans un projet, animé par l’excitation de se lancer dans quelque chose de nouveau? L’idée vous plaît, vous avez la sensation d’aller vers l’accomplissement de quelque chose d’important, et vous pensez immédiatement à la prochaine étape. À savoir: on commence quand?

Je connais bien ce sentiment et si j’ai un conseil à vous donner, ce serait celui de vous poser quelques minutes, de respirer un grand coup et de répondre par écrit à quelques questions basiques qui permettront d’encadrer au mieux votre projet.

  • Pourquoi faites-vous cela, quelle est votre motivation profonde? Vous avez rencontré une opportunité de marché ou un problème que vous avez envie de résoudre à votre échelle? Pensez-vous apporter une certaine valeur ajoutée à vos futurs clients?
  • Pour qui? Définir votre cible est un basique mais je pense que c’est une étape qu’on néglige bien trop souvent. Personnellement je trouve cet exercice difficile mais nécessaire pour être sûr d’apporter à vos clients le service dont ils ont réellement besoin.
  • Comment? De quoi avez-vous besoin pour mener à bien ce projet? Pensez aux ressources nécessaires (éventuellement aux coûts possibles): création d’un site ou d’un blog, promotion gratuite ou sponsorisée, achat d’un nom de domaine, réalisation graphique par vous-même ou par un professionnel…

Le but n’est pas de vous mettre la pression en réalisant qu’il y a beaucoup de choses à prendre en compte, mais au contraire de vous apporter un peu de sérénité en ayant l’esprit un peu plus clair. Personnellement répondre aux questions basiques avait tendance à me faire un petit peu peur, parce que j’anticipais les éventuels problèmes. Mais franchir cette première étape m’aide à éviter d’y voir flou et donc à avancer plus efficacement.

Tester la pertinence du projet

Après avoir expérimenté la perte monumentale de temps due au fait de se lancer tête baissée dans un projet, cette étape est désormais pour moi devenue incontournable. Surtout s’il s’agit d’un projet qui demande pas mal de ressources, et de temps.

Au minimum, essayez d’évaluer si le service que vous voulez proposer peut potentiellement répondre pour des gens à une vraie problématique. J’avais rédigé un article dernièrement traitant de « comment tester rapidement une idée et savoir s’il vaut la peine de la lancer? » Vous pouvez aussi demander à quelqu’un de votre entourage, correspondant à la cible que vous voulez atteindre, si votre solution lui serait utile. Cela ne prend vraiment pas longtemps et ça a le mérite de vous rassurer.

Analyser régulièrement ses résultats

Il y a une question à laquelle j’ai mis du temps à m’habituer qui est: « pourquoi ma stratégie n’a t-elle pas fonctionné? ». Si vous êtes entrepreneur, il faudra vous habituer à vous poser constamment la question. L’inverse est aussi possible, à savoir, « pourquoi ça a fonctionné et pas autre chose? »

Il y a une question à laquelle j’ai mis du temps à m’habituer qui est: « pourquoi ma stratégie n’a t-elle pas fonctionné? ». Si vous êtes entrepreneur, il faudra vous habituer à vous poser constamment la question.

C’est un peu comme une gymnastique de l’esprit à prendre: essayer une tactique, évaluer ses résultats, les prendre en compte et réajuster sa stratégie si nécessaire. Réfléchir ainsi vous aidera aussi à apprendre de vos erreurs et à ne pas les renouveler. Et puis, super important, vous comprenez ce que vous faites et évitez donc d’aller dans tous les sens.

Rentabiliser ses efforts

Autre manière de réfléchir que j’avais du mal à adopter, c’est celle qui consiste à visualiser son projet comme une somme de sorties et de rentrées potentielles d’argent. Je me souviens encore de la toute première fois où on m’avait demandé « et comment tu comptes gagner de l’argent avec ce projet? » et que je n’avais pas su répondre avec précision.

C’était comme avancer dans une voiture qui allait à tout moment tomber en panne d’essence, parce que j’avais oublié de faire le plein. Ici en l’occurence, le plein de bon sens. Et je pense que le mot-clé là est bien celui de la « précision« : il faudrait que vous ayez un ordre d’idée de combien de clients vous avez besoin pour être rentable, calculer vos dépenses mensuelles récurrentes, prendre en compte le paiement de vos taxes… Dans l’idéal, apprenez à aimer les chiffres et à faire d’eux vos meilleurs alliés. Ce n’est pas toujours simple mais tellement nécessaire.

Apprendre à demander

Quand j’ai envie de me lancer dans un projet, j’ai souvent tout un tas de questions qui me passent par la tête. D’ordre administratives pour commencer (ma hantise), puis ensuite des questions plus techniques sur sa mise en place concrète.

Un trop plein de questions sans réponses peut être une vraie source d’angoisse. Et personnellement, je ne suis plus trop à l’aise avec le fait de passer des heures sur internet à essayer de comprendre ou de trouver par moi-même les réponses. Bien sûr, cela peut s’avérer utile jusqu’à un certain point.

Mais rien ne remplace l’expérience de personnes qui ont traversé les épreuves que vous vous apprêtez à traverser. C’est pour ça que je vous encourage vivement à vous rendre à des rencontres entre entrepreneurs si vous en avez l’opportunité. N’hésitez pas à vous rendre à des conférences ou à échanger activement sur des groupes en lignes si vous préférez. J’ai pu en repérer quelques uns que je trouve intéressants sur Facebook.

Rien ne remplace l’expérience de personnes qui ont traversé les épreuves que vous vous apprêtez à traverser.

Demander de l’aide est tout à fait normal, on dit souvent que seul on va vite mais ensembles nous allons plus loin. Et je crois que c’est bien vrai ! Le dernier point serait ainsi de savoir bien s’entourer. Cependant même si vous n’avez pas nécessairement toutes les expertises nécessaires à la création de votre entreprise, il est nécessaire que vous compreniez toujours un minimum ce qui est en train de se faire. Dans tous les cas, la connaissance est clé, donc je vous encouragerais vivement à rester curieux, tout en continuant à apprendre.

Du coup je suis curieuse d’en apprendre un peu plus sur vous: qu’avez-vous retenu comme leçons de vos différents projets?

Related Posts

No Comments

Leave a Reply