Avoir le bon mindset Équilibre vie pro & perso

Je perdais de vue « l’essentiel »: retrouver un équilibre pro & perso

J’ai mis du temps à comprendre que la productivité était en partie liée à l’état (émotionnel ou physique) dans lequel on se trouve. Si on est fatigués parce qu’on n’a pas cessé d’enchaîner au travail, en sacrifiant quelques heures de sommeil, il est peu probable qu’on soit efficace.

De la même façon, si toute votre attention est portée en permanence sur votre objectif, il est possible que vous accumuliez de la frustration le long de votre chemin. Certains objectifs, même s’ils nous tiennent à cœur, peuvent prendre du temps. Et le plus grand piège est de se dire qu’on ne sera pas satisfait voire heureux tant que cet objectif ne sera pas atteint. Et dans ce piège, j’ai sauté à pieds joints. A plusieurs reprises.


Certains objectifs, même s’ils nous tiennent à cœur, peuvent prendre du temps. Et le plus grand piège est de se dire qu’on ne sera pas satisfait voire heureux tant que cet objectif ne sera pas atteint.

Je pouvais passer des heures et des heures sur un projet, en essayant de me convaincre que je faisais un travail de qualité même étant épuisée. Et que je serais satisfaite une fois la tâche accomplie. Le souci avec cet état d’esprit, c’est qu’on ne se rend pas compte que la source des choses à faire est inépuisable, en fait. Et que ce cercle vicieux du « toujours plus » ne s’arrête jamais.

J’avais envie de partager dans cet article ces astuces qui m’ont permis de retrouver un peu d’équilibre dans ma vie, sans avoir ce sentiment d’être submergée par le travail et constamment en état d’alerte émotionnellement. Pour moi c’est devenu essentiel pour rester productive, et être réellement efficace.

Définir « l’essentiel » pour soi

Pour répondre à cette question, c’est assez simple. Il suffit de se demander quels sont les éléments qui provoqueraient un véritable manque s’ils ne faisaient pas partie de votre vie? Est-ce du temps passé avec votre famille ou vos amis? Une activité en particulier? Honnêtement, qu’est-ce qui vous fait du bien à vous, d’un point de vue personnel?

Dans mon cas par exemple, j’ai réalisé qu’il me fallait absolument prendre soin de tout ce qui m’apporte un vrai bien-être moral. Cela passe idéalement par savoir apprécier des moments de qualité avec mes proches, exercer une activité créative telle que la danse, avoir des moments à moi, m’impliquer dans une activité bénévole.

Nous n’avons pas tous la même définition de « l’essentiel », le plus important c’est de l’identifier et de ne pas négliger ces petites choses qui font tout.

Planifier pour mieux kiffer

J’ai eu un petit déclic, le jour où je me suis rendue compte qu’une connaissance de fac arrivait à voyager dans le monde, avoir une vie personnelle épanouie, gérer un business à l’étranger tout en gardant la forme. Ne cherchez pas, pour moi c’était Superwoman.

J’ai finis par lui demander, pour moi c’était trop tentant ! Elle m’a répondu que le secret, c’était son organisation. Tout comme certains parviennent à faire des plans sur les six prochains mois, vous pouvez parfaitement planifier des activités pour le mois suivant.

Et c’est là que j’ai compris que plutôt que d’attendre de voir au jour le jour ce que vous pourriez faire le soir-même, il n’y aucun mal à lister les actions qui vous feraient plaisir dans le mois. Par exemple: voir un film au cinéma, aller à un cours de yoga, participer à une conférence, faire une sortie avec un/une ami(e) de longue date, organiser un dîner en famille, faire une escapade un week-end, etc…

Célébrer les petites victoires

Je me suis rendue compte qu’une des choses qui me frustraient le plus était le fait de galérer à atteindre mes objectifs professionnels. Ces mêmes objectifs que je n’aurais pas tardé à remplacer par d’autres (vous savez, ce cercle vicieux qui n’en finit pas).

Quand vous accomplissez une tâche qui vous permet de faire un petit pas de plus vers votre objectif, prenez le temps de vous récompenser. Cela peut-être par une sortie, ou même en prenant juste du temps pour vous. Pourquoi pas même à ne rien faire?

J’ai longtemps accumulé les tâches en m’empressant de passer à la suivante, avec cette fameuse phrase qui résonnait dans ma tête: « Oh non il te reste encore tout ça à faire? » Oui mais, en attendant j’ai déjà fais ceci et cela, et c’était pas dans ma zone de confort. Voilà le type de pensées qu’on devrait avoir. Des pensées où on prend le temps de se remercier d’avoir fais un pas de plus.

Célébrer les petites victoires m’a aussi permis de libérer du stress lié à cette peur de faire du « sur place ». Je peux donc en profiter sans la moindre culpabilité, et prendre du temps pour des activités plus personnelles. Pendant un long moment j’ai cru qu’on ne pouvais pas « tout avoir »: qu’il fallait que je sacrifie une partie du temps dédié à mes loisirs pour atteindre de meilleurs résultats.


Célébrer les petites victoires m’a aussi permis de libérer du stress lié à cette peur de faire du « sur place ». Je peux donc en profiter sans la moindre culpabilité, et prendre du temps pour des activités plus personnelles.

Je me rend compte aujourd’hui que cette stabilité n’a pas de prix. Et bien que ses critères sont propres à chacun, je vous encourage sincèrement à la rechercher pour être d’attaque à affronter tous les défis de la vie. Et sinon, vous en êtes où de votre côté dans votre équilibre vie perso et pro? Vous arrivez à gérer les deux facilement?

Related Posts

2 Comments

  • Reply
    Pêche & Églantine
    23 janvier 2019 at 16 h 01 min

    Un bel article qui remet les idées en place …. ♥

    • Reply
      Hajalalayina
      23 janvier 2019 at 16 h 20 min

      Hello Pêche ! Je suis contente de te retrouver par ici !
      Merci à toi, et je te dis à très vite !

    Leave a Reply