Mon aventure entrepreneuriale Se lancer

5 erreurs d’entrepreneur qui débute à éviter

Cet article pourrait facilement s’intituler « 100 erreurs d’entrepreneur qui débute à éviter », parce que des erreurs possibles en entrepreneuriat, il y en a sans doute pas mal.

On vit à une époque plutôt chouette où le partage d’expériences est facilité.

Du coup, quelques raccourcis peuvent être pris même si on apprend beaucoup de nos propres erreurs.

Dans cet article, je vais vous parler d’un point de vue qui est le mien. C’est-à-dire celui d’une entrepreneuse en devenir, qui teste encore, prend des notes, et essaie d’apprendre le maximum de choses.

1/ Ne pas être conscient de ce qui vous pousse vers l’entrepreneuriat

Un classique. J’imagine que vous l’avez déjà lu ou entendu quelque part, mais réellement, ne pas savoir ce qui vous motive est pour moi une erreur.

À un entretien professionnel, on nous demande bien ce qui nous a motivé à postuler.

Pour être certain d’engager le bon candidat. Celui qui sera dévoué, et va montrer un réel intérêt pour le poste.

Je pense que là, c’est exactement pareil. Pour éviter de subir son projet, ou de se lancer pour de mauvaises raisons, il est indispensable de se poser quelques minutes pour mettre à plat ce qui nous motive vraiment.

Et surtout: est-ce que cela va contribuer réellement à votre bien-être? Vous aider à vous épanouir?

Est-ce suffisamment fort pour vous aider à résister à tous les obstacles?

2/ Tomber amoureux de son idée

Un jour, j’ai eu envie de créer un site web pour promouvoir l’entrepreneuriat à Madagascar. Chose que j’ai faite.

J’ai donc créé le site, contacté des entrepreneurs dans plusieurs domaines, réalisé quelques interviews.

Rapidement, il y a eu un certain engouement autour de ce projet mais j’ai rapidement perdu en motivation pour le faire évoluer.

Je pense que c’était en partie parce que j’étais sous le charme de cette idée, au lieu d’être dans « l’obsession » presque de résoudre un problème. Ou d’apporter une véritable valeur ajoutée.

Vous me direz ce que vous en pensez, mais je crois qu’un entrepreneur doit être en quelques sortes en mission. Il doit suivre un fil conducteur, qui le mène jusqu’à la résolution du problème qu’il cherche à résoudre.

via GIPHY

3/ S’obstiner quand cela ne fonctionne pas

Alors ça, c’est assez étrange comme sentiment. C’est comme être face à une réalité flagrante qu’on refuse sur le coup d’accepter.

Que faire lorsque son produit ou service ne semble pas autant intéresser notre cible?

Persévérer en espérant que ce que vous faites finisse par être évident aux yeux de vos potentiels clients? Changer de stratégie? Abandonner?

Ce n’est jamais simple comme décision, mais je pense que le feedback client est ce qui doit vous guider tout au long de votre projet.

Après tout, le client est roi, comme on dit.

4/ Ne pas connaitre vos potentiels clients

Quand j’ai commencé à bloguer, je me suis très rapidement rendue compte que j’aurais du mal à trouver des idées d’articles si je ne m’adressais pas à une cible spécifique.

Ces fameux personas, dont on nous parle si souvent !

Connaitre sa cible, c’est s’intéresser aux problèmes qu’elle rencontre, à ses besoins, à ce qui la motive aussi!

Pour connaitre ses potentiels clients, encore une fois nous vivons dans une époque plutôt chouette où l’interaction est facilitée.

Vos futurs clients échangent peut-être directement sur des forums, ou sur les réseaux sociaux.

Des outils comme Typeform vous permettent même de poser des questions ciblées, pour mieux cerner leurs attentes.

5/ Rester isolé

Et c’est à ce moment là que vous pensez à la citation disant que « Seul, on va vite. Ensembles, on va plus loin. » C’est un peu l’idée !

Dans le sens où je me suis rendue compte que j’apprenais énormément au contact d’entrepreneurs qui sont concrètement en train de bâtir quelque chose.

J’ai compris aussi qu’il ne faut pas hésiter à demander un conseil, et à poser des questions. Que ce soit lors de conférences ou de rencontres entrepreneurs.

On ne compte plus aujourd’hui le nombre d’événements qui permettent d’échanger avec d’autres faisant aussi la démarche d’entreprendre.

C’est l’occasion d’apprendre deux fois plus vite, de vous entraîner pourquoi pas aussi à pitcher votre idée.

D’ailleurs, si comme moi vous aimez écouter des podcasts, il y a celui de Jump par Sarah Pouchet que j’aime beaucoup. Il est dédié à tous ceux qui veulent faire le grand saut dans l’entrepreneuriat.

Les entrepreneurs invités parlent aussi des erreurs qu’ils ont commises pendant leur parcours, et j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

Et de votre côté, connaissez-vous d’autres erreurs à éviter pour aider les entrepreneurs qui débutent?

Related Posts

No Comments

Leave a Reply